Salle de bain

Quelques informations à savoir pour créer sa propre douche italienne

douche italienne

Envie d’apporter une touche design et épurée à une salle de bain ? Cette rubrique propose quelques conseils et techniques utiles permettant de monter soi-même une douche italienne. Elle constitue une excellente alternative pour transformer une salle d’eau en un véritable coin tendance à la maison. Ci-après se trouvent les éléments à prévoir pour concevoir cette douche tendance par ses propres moyens. Mais avant d’aller plus loin, voici le véritable intérêt de l’installer chez soi.

Le mode de fonctionnement d’une douche italienne

En plus d’être un élément tendance, une douche italienne permet de prendre un bain en toute sérénité. Ce terme désigne en effet une douche sans marche, au ras du sol. Malgré sa caractéristique de plain-pied, elle dispose toutefois un ressaut de quelques centimètres garantissant le raccordement des eaux usées. Cet élément permet de faciliter son installation lors des travaux de rénovation. Cette fonctionnalité est très importante pour ceux qui souhaitent savoir comment faire une douche italienne ?

Grâce à cette technique, le sol profite d’une légère pente afin de permettre aux eaux usées de s’écouler sans difficulté. La douche italienne est très pratique pour les seniors et les personnes à mobilité réduite (PMR). En plus, elle est très convoitée pour son design au goût du jour. Ce type de douche permet de libérer un peu d’espace dans une salle de bains tout en gardant un style décoratif épuré. Pour réussir la mise en place de cette douche, il est recommandé de prévoir les accessoires ci-après.

Les divers éléments pour concevoir une douche italienne

Pour constituer une douche italienne dans les règles d’art, plusieurs éléments doivent être pris en compte, à commencer par le receveur. Pour ce dernier, deux solutions sont à découvrir pour réaliser le fond de la douche. La première consiste à créer soi-même une chape hydrofuge en béton de synthèse dotée d’une pente afin d’évacuer les eaux usées. La seconde est tout simplement d’opter pour un receveur prêt à carreler préconstruit avec la pente adéquate. Ainsi, il suffit de l’encastrer et de le carreler. S’il s’agit des travaux de rénovation, il faut acheter des receveurs extra plats qui ne requièrent pas de carrelages.

L’évacuation des eaux usées

En ce qui concerne le système d’évacuation, celle-ci constitue la base de toute construction de salle de bains, notamment si on envisage d’installer une douche italienne. Pour cette étape, il existe également deux solutions, soit on utilise un siphon, soit il faut instaurer un système de rigole ou de caniveau. Cette deuxième option est beaucoup plus facile à appliquer que le siphon, et son coût d’installation est un peu élevé.

Bien choisir sa colonne de douche

Le choix de la colonne de douche doit s’adapter à l’ensemble décoratif de la salle d’eau. Pour trouver le design idéal, il existe de nombreux modèles tendance et élégants sur le marché. Pour ce faire, il vaut mieux choisir les éléments encastrés afin de respecter la logique d’épuration des douches à l’italienne. Pour information, l’installation d’une colonne de douche d’hydro massage dans une douche italienne est fortement déconseillée parce que le système d’évacuation n’est pas du tout adapté à un tel projet.