Luminaires

Comment fonctionne un dimmer ?

dimmer pour maison

Pour les anglophobes, dimmer c’est le terme anglais pour désigner ce qu’on appelle un variateur de lumière. Ce petit dispositif électrique vous permettra d’agir à votre guise sur l’intensité de la lumière dans une pièce. Une jolie petite lumière tamisée pour votre diner ou bien pour une soirée cocooning près du feu ? Avec un dimmer, plus besoin de multiplier les sources lumineuses. Il suffit d’avoir un bon contrôle sur ceux qui existent.

Qu’est-ce qu’un Dimmer ?

Un variateur de lumière c’est un petit boitier que l’on retrouve le plus souvent dans votre salon. Le variateur permet alors un modulage et une régulation très précise de la lumière. De sorte que vous pouvez avoir un intérieur avec la luminosité qui vous plaira. Un dimmer s’installe le plus souvent au-dessus de votre interrupteur. En matière de variateur de lumière, vous avez :

  • Les variateurs classiques,
  • Les variateurs double-fonction, qui font office d’interrupteur et de régulateur,
  • Les variateurs programmables.

Ainsi en lieu et place d’un interrupteur classique, vous pouvez y installer un dimmer. Si vous ne savez pas à quoi cela ressemble, faites un tour dans un magasin spécialisé. Votre vendeur vous présentera alors un petit boitier avec un curseur gradué. C’est ce boitier qui vous permettra de varier la tension de vos lumières d’intérieurs. Pour des ampoules halogènes par exemple, l’intensité va varier de 60 à 500 watts.

Comment s’installe un Dimmer ?

Installer un variateur de lumière nécessite de faire quelques petits travaux. Rien de bien compliquer si vous avez des connaissances basiques en matière d’électricité. Comment faire l’installation ? Avec un tournevis plat. Son fonctionnement est très simple. Il régule le courant perçu par les lampes pour en moduler la luminosité. Attention : n’utilisez que des ampoules compatibles avec le boitier (LED, halogène…)

Couper le courant avant le montage

C’est une question de logique. Et c’est également l’étape la plus évidente. Couper donc l’alimentation qui alimente l’interrupteur en question. La prudence est toujours de mise. Vérifiez bien que ce soit le bon interrupteur que vous allez ouvrir. Une fois cette vérification faite, couper le disjoncteur.

La pose d’un Dimmer

Commencez par démonter votre interrupteur. Une étape qui se décompose comme suit :

  • Retrait du cache et des vis de fixation de l’interrupteur à l’aide de votre tournevis plat,
  • Accédez délicatement à l’arrière du boitier pour atteindre les fils électriques. Les dégager et desserrer les fils,
  • Connexion des fils au dos de votre variateur de la même manière qu’avec un interrupteur classique. Ne vous inquiétez pas, le dimmer est muni de détrompeurs,
  • Remettre l’appareil dans l’encastrement mural et la visser. N’oubliez pas de clipser le capot. Voilà, le tour est joué, il ne vous reste plus qu’à l’essayer.

Les avantages d’un Dimmer

La première et non des moindres c’est le fait d’influer directement sur l’ambiance lumineuse d’une pièce. Vous pouvez donc adapter le tout, en un clin d’œil pour avoir l’intensité que vous voulez. 

La seconde, c’est aussi la possibilité de faire des économies d’énergie. En effet, une fois en position basse vos ampoules consommeront moins d’électricité. De plus, c’est un appareil très discret qui se fond parfaitement dans le décor. Avec une conception très design, il ne dénotera pas de l’ensemble de vos installations.