Travaux

Guide pratique pour réussir l’installation de votre carrelage

Comment installer un carrelage

Installer un carrelage est un projet passionnant qui peut donner un nouveau look à votre maison. Que ce soit pour la salle de bain, la cuisine ou le salon, la pose d’un carrelage bien réalisée apporte une touche d’esthétisme et de durabilité. Dans cet article, nous vous guidons pas à pas dans les différentes étapes à suivre pour maîtriser cet art et ainsi obtenir un résultat impeccable.

Les préparatifs avant la pose

Avant de commencer l’installation proprement dite, il est nécessaire de se munir des bons outils et matériaux indispensables qui faciliteront votre tâche. Voici la liste des éléments dont vous aurez besoin :

  • Carreaux de carrelage *
  • Mortier-colle
  • Joint de finition
  • Croisillons pour espacer les carreaux
  • Taloche dentelée
  • Règle de maçon
  • Niveau à bulle
  • Bac à eau et éponge
  • Coupe-carreau (manuel ou électrique)
  • Malaxeur électrique (si utilisation d’une colle en poudre)

Note : * Il est conseillé de choisir des carreaux avec une épaisseur adaptée à la surface sur laquelle ils seront posés

Préparation du support

Le support doit être propre, sec et résistant, exempt de poussière ou de débris. Si vous devez poser le carrelage sur une surface irrégulière, il est recommandé d’appliquer un ragréage pour obtenir un sol plat et nivelé. Veillez également à vérifier que l’emplacement des prises électriques, interrupteurs et autres éléments en saillie soit bien pris en compte dans votre plan de pose.

Planification de la pose des carreaux

Réussir la pose du carrelage commence par une bonne organisation. Il faut avant tout prendre le temps de mesurer la surface à recouvrir, puis de placer les carreaux à titre indicatif afin d’estimer la distribution optimale. Utilisez une règle de maçon avec un niveau à bulle pour contrôler l’alignement, et prévoyez suffisamment d’emmarchements pour permettre la découpe éventuelle des carreaux lorsque nécessaire.

A lire également :  Quel peintre et quelle peinture choisir pour sa décoration intérieure ?

L’ancre ou point de départ

Le choix de l’ancre (point de départ) est crucial pour harmoniser les joints et limiter les découpes. Un exemple consiste à commencer depuis le centre de la pièce, mais cela peut varier en fonction de l’aménagement et de la géométrie de la surface. Une autre astuce est de tenir compte des éléments de référence tels que les portes et fenêtres qui doivent être parfaitement alignés.

La pose des carreaux

Maintenant que votre espace est bien préparé et que vous avez défini le plan de pose, il est temps de passer à l’application du mortier-colle. Cette étape doit être réalisée avec soin pour assurer une bonne adhérence des carreaux et un fini impeccable.

Mélange et application du mortier-colle

Le choix du mortier-colle offre une influence sur la durabilité et la qualité finale de votre installation. Il existe plusieurs types de colles disponibles dans le commerce : en poudre (à mélanger avec de l’eau), ou sous forme de pâte prête à l’emploi. Consultez les recommandations du fabricant concernant le dosage approprié ainsi que le temps de gâchage et de prise. Ensuite, appliquez la colle avec une taloche dentelée sur une surface réduite pour éviter qu’elle ne sèche trop rapidement. Incisez la colle en bandes parallèles d’une épaisseur régulière. Les dents de la taloche permettent de contrôler l’épaisseur de mortier appliqué ; elles doivent être adaptées aux dimensions des carreaux que vous utilisez.

Pose et espacement des carreaux

La pose du premier carreau se fait suivant l’ancre que vous avez choisie lors de la planification. Posez-le légèrement incliné, puis appuyez fermement pour qu’il adhère bien à la colle. Utilisez ensuite des croisillons, qui sont des petites pièces en plastique en forme de T pour maintenir un espacement uniforme entre les carreaux afin d’obtenir des joints réguliers. Les croisillons sont disponibles en différentes tailles et épaisseurs; leur choix est important pour assurer une harmonie visuelle de l’ensemble. Continuez la pose des carreaux en veillant à bien les aligner avec la règle de maçon et le niveau à bulle. Pour les découpes, vous pouvez utiliser un coupe-carreau manuel ou électrique selon vos besoins et votre préférence.

A lire également :  Les différents procédés dans le ravalement de façade

La réalisation des joints

Une fois que tous les carreaux sont posés et que la colle a séché (respectez les indications du fabricant concernant le temps de séchage), il est temps de procéder à la réalisation des joints. Cette étape permet de consolider votre installation et d’estomper les interstices entre chaque carreau, tout en protégeant votre sol contre les infiltrations d’eau et l’usure du temps.

Choix et préparation du joint

Le marché offre un éventail varié de produits pour réaliser les joints, qui varient selon leurs propriétés, leur couleur et leur texture (++voir article sur comment choisir un produit polyvalent). Veillez à respecter les proportions recommandées par le fabricant lors de la préparation du mélange.

Application et nettoyage du joint

Pour appliquer le joint, utilisez une taloche en caoutchouc pour presser le matériau dans les espaces vides entre les carreaux. Lissez ensuite avec une spatule pour enlever l’excédent et donner aux joints une finition régulière. Une fois terminé, nettoyez immédiatement les carreaux avec une éponge humide pour éviter que le joint ne sèche et adhère à la surface. Répétez cette opération jusqu’à ce que l’ensemble de votre installation soit correctement jointoyé.

Grâce à ces étapes bien détaillées et en veillant à exercer minutieusement chaque phase du processus, vous obtiendrez un résultat esthétique, durable et professionnel pour votre nouveau carrelage.

A propos de l'auteur

Chloé Dupuis

Je m'appelle Chloé, 32 Ans, je vis à Nantes. À l’issue de mes études dans le commerce, je me suis tourné vers ma passion qui est la décoration. J'ai édité ce blog depuis maintenant 3 ans afin de vous partager ma passion pour la maison et la décoration d'intérieur.